18/05/2006

Communiqué de l'UDEP

Madame, Monsieur, Cher ami;

 

Les sans papiers sont préoccupés plus que jamais par leur situation précaire, cela commença souvent dés leur arrivée dans notre Royaume Belge pour les uns d'une part, quelques jours après d'autre part pour les autres, et parfois au fur à mesure que des années passent, cela dure depuis 1,2,3,4,5,6,7,8,9,10 ans...De plus ils sont socialement et intellectuellement intégrés dans notre société, leur enfants scolarisés avec les nôtres et travaillent collectivement avec eux, sans être explicitement reconnus.

 

ils sont entièrement sur notre sol, on appris nos coutumes et nos langues, ils sont avec nous, sont parmi nous depuis fort long temps sans espoir pour l'avenir.

 

Puis un jour, sans crier gare, on leur envoya un triste formulaire appelé ANNEXE 13 ( OQT ) ordre de quitter le territoire. Leur histoire n'avait pas convaincu l'état belge.

Pire: on les suspect d'avoir menti pour se faire administre dans le paradis européen, devenu entre temps un BUNKER qu'il faut gardé.

 

HUMAINEMENT, NOUS LES SOUTENONS TOUS ENSEMBLE POUR QU'ILS AIENT UNE VIE NORMALE. 

14:03 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

au personnes humaine

Ce message est destiné aux personnes humaines.

 

Je comprend la liberté d'expression

mais je demande aux gens qui n'ont

rien d'autre à faire que d'écrire des commantaires stupides sur ce blog de stoper, ce blog n'est pas destiné pour déposer des conneries mais bien pour soutenir des hommes et des femmes qui se battent pour une cause juste.

 

merci Sébastien

00:15 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

16/05/2006

la libre belgique

is en ligne le 12/05/2006
- - - - - - - - - - - 

Les sans-papiers qui occupent l'Eglise de Marche-en-Famenne se sont mis en grève de la faim.
C'est le seul moyen, à leurs yeux, de se faire entendre.
Des demandeurs d'asile ont également pris leurs quartiers à l'église Saint-Martin, à Arlon.

Nous irons jusqu'au bout!» Il est déterminé, Nasser. Ses compagnons d'infortune aussi. Depuis lundi, vingt-cinq sans-papiers occupent l'église Saint-Remacle de Marche-en-Famenne.

Ils sont en majorité d'origine iranienne, mais quelques-uns d'entre eux sont Algériens, Syriens, Bulgares ou Albanais. Après la simple occupation, qui a commencé lundi, un cap a été franchi par les demandeurs d'asile: ils ont entamé une grève de la faim.

«C'est l'unique solution pour mettre la pression sur le ministre», enchaîne Nasser, le porte-parole. L'homme est arrivé il y a six ans à Marche, et espère pouvoir s'y établir définitivement.

Juste des papiers

Des matelas ont été posés dans le fond de l'édifice. Assis ou couchés, les occupants tuent le temps. La journée se passe à discuter.

Ou à rappeler, à qui veut l'entendre, leur message: «Je suis là depuis plus de deux ans, et j'ai la possibilité d'avoir un travail. On veut juste des papiers», indique Kessi, un Algérien. La grève de la faim a été décidée à l'unanimité. «Tout le monde a dit oui. Il était nécessaire d'aller vite», enchaîne l'intéressé.

La solidarité continue, elle, à s'organiser. La commune a mis à disposition des poubelles et, bientôt, une toilette.

Le bourgmestre, André Bouchat (CDH), est surpris par l'action des réfugiés. Lundi, au conseil, il avait répété vouloir éviter «toute politique politicienne» sur ce sujet.

Un repas chaud par jour

Avec le CPAS, il était prévu d'apporter un repas chaud par jour. «Nous continuons bien sûr à les soutenir. Le véritable problème, il est politique. On veut, actuellement, fuir le débat. Je le déplore. Les dossiers ne sont pas traités assez rapidement», précise le député wallon.

Dans l'église, les visites sont fréquentes. Mme Mochtaria, une Algérienne de 45 ans, a suivi le mouvement. «Je suis depuis quatre ans au centre de Rendeux. Mes deux filles sont avec moi. Elles ont 17 ans et demi et quatorze ans. Elles vont toutes les deux à l'école à Marche. On n'en est nulle part, après autant de temps. Je réclame seulement des papiers. Cela me permettrait de décrocher un travail», raconte-t-elle.

A l'extérieur une banderole a été accrochée: «Ni en Belgique, ni dans notre pays. Sans papiers, où aller?».

© La Libre Belgique 2006

- - - - - - - - - - - 

14:28 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Des questions ?

Centre des immigrés Namur-Luxembourg

Au delà des frontières, un servise proche de vous

 

Permanences: Hotton

le mercredi de 9h à 12h

rue Emile Parfonry, 15 à 6990 Hotton

084/45.68.08

hotton@cinl.be

00:48 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

des banderoles

"Ni en Belgique ni dans notre pays, sans papier où aller?"

 

"Déterminés à aller jusqu'au bout pour obtenir notre régularisation"

00:40 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Nasser nous dit

Nous avons choisi Marche parce que c'est un centre économique de la province et ses habitants sont capables d'entendre et comprendre notre message. Beaucoup me demandent pourquoi accuper une église? La réponse est qu'une église est ouverte à tous.

Qu'elle nous permet de rester ensemble, hommes et femmes.

00:33 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mercianna nous dit

Je suis en Belgique depuis plus de quatre ans, j'ai fuit mon pays avec ma famille car la vie de mon mari était mise en danger. Ici je suis en sécurité mais sans papier on n'a pas la chance de travailler et cela est dur de faire vivre ma famille. 

00:27 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

il nous dit

On vie dans l'obscurité ce n'est pas une vie.

 

Nacer.

00:22 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

il nous dit

J'aimerais bien arrêter de vivre comme un nomade, et me fixer une fois pour toutes. D'autant plus que ma famille est bien intégrée en Belgique et par conséquence je trouve inadmisible que je soit expulsé.

00:19 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Signez la pétition de soutien.

Par notre signature, nous apportons notre soutien.

 

 Venez signez la pétition.

00:05 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/05/2006

Rendez-leur une visite

Prenez le temps de venir leur rendre une petite visite celà leur fera du bien merci Sébastien

23:58 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

aidez-les

Un groupe s'est formé qui accompagne au jour le jour les sans papiers accupant l'église paroissiale de Marche-en-Famenne. Il doit engager des dépenses pour répondre aux diverses nécessités matérielles. Un compte a été ouvert pour tous ceux et celles qui peuvent et veulent les aider. Le voici:

 

742-0101823-08

 

Comité sans papiers de Marche,

rue de Luxembourg n°44

6900 Marche-en-Famenne

 

Merci pour eux

23:53 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

12/05/2006

Je ne peut retourner dans mon pays...

Je ne peut retourner dans mon pays et précisemment dans ma région ( Kabylie)

où j'ai connu toute sorte de répression et d'injustice depuis plusieurs années.

16:05 Écrit par Nom et pr | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |